La fille d’un grand patron de Djibouti habitait près de la capitale et je l’ai rencontré par hasard dans la rue, je l’ai d’abord invité à prendre un verre puis nous avons discutés quelques temps de tout et de rien, et de cul. Car c’était une des plus grosses salope qu’il m’ait été donné de rencontrer, à tel point que lorsque nous sommes sortis du bar, elle a voulu aller faire un tour en jeep pour aller baiser dans la nature. Je l’ai sodomisé a même les rochers brulants du désert comme un chienne avec un gros cul de black.

 

belle_chatte_ noire_12belle_chatte_ noire_10belle_chatte_ noire_7belle_chatte_ noire_8belle_chatte_ noire_6belle_chatte_ noire_4belle_chatte_ noire_5belle_chatte_ noire_3belle_chatte_ noire_2belle_chatte_ noire_1




NUAGE DE TAGS